Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/12/2005

Du complexe d’Œdipe au modèle épiphyte

Avec son complexe d’Œdipe, Freud a gâché des générations de managers.
Rappelons les faits mythologiques : l’oracle de Delphes ayant prédit à Laïos, roi de Thèbes, que son futur fils tuerait son père et épouserait sa mère, celui-ci abandonna le bébé Œdipe à sa naissance et par une succession de concours de circonstance, la prédiction se réalisa.
Pour Freud, ce schéma étant irréversible, la mort du père habite l’inconscient de chacun.
Appliqué dans la famille, cela voudrait dire que tout père, inconsciemment, sent dans ses enfants une menace pour son autorité.
Appliqué dans l’entreprise, cela voudrait dire que tout manager, inconsciemment, sent dans ses collaborateurs un rival potentiel prêt à le remplacer.
Même si Freud ne s’est pas aventuré sur le terrain de l’entreprise, les managers ont mal digéré cette menace. Et ce n’est pas un hasard si le choix d’un collaborateur se porte sur quelqu’un qui ne fera pas d’ombre, pas trop ambitieux, facilement drivable…
Enterrons Sigmund et privilégions ce que je baptise le « modèle épiphyte ».
Est épiphyte, une plante qui pousse sur un arbre et développe sa vie sans lui porter tort (comme l’orchidée). A l’inverse d’une plante parasite (exemple le gui) qui pousse sur un arbre en lui prenant sa sève…
Dans l’entreprise, tout manager doit faire éclore des collaborateurs épiphytes. Il doit les aider à se former, à grandir, à progresser. Et tant mieux si l’élève s’avère meilleur que le maître : c’est l’organisation qui en profitera.
Dans la famille, il en va de même : quoi de plus grande satisfaction que de se voir dépasser par ses enfants… Le témoin doit être passé à meilleur que soi comme dans une course à relais.
Et si au lieu de parler de la mort du père, Freud avait parlé de la « renaissance » du père ? Renaître par ses collaborateurs, renaître par ses enfants pourrait alors devenir la voie de la sagesse et le moteur d’un nouveau type de management.

13:50 Publié dans Management | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Management

Commentaires

Freud ?

C'est à dire cet homme qui interdisait à sa soeur de jouer au piano tandis qu'il "pensait".

Cet homme qui découvrit la sexualité à près de trente ans, et encore fut-il forcé !

Cet homme qui vola le secret de la "psychanalye" à une madame HO internée sous la responsabilité du médecin Francais Charcot..

Cet homme plus instruit que ses proches et victimes qui s'enrichira en accaparant la Vérité Fondamentale offerte par Jésus Christ à l'humanité ? A savoir:
"Les mots sont les maux, nommer le mal, l'identifier afin de l'extraire".

Est-ce de cet homme dont il s'agit ?

Écrit par : Cercalmon | 19/12/2005

Je reviens pour une demande d'explication..

En effet, depuis l'amérique des cow boys d'un amandement deux de la constititution américaine, nous savons ce que c'est qu'"un chasseur de têtes atypiques"..

Mais un créateur de lien social, spécialiste du management des ressources humaines.. C'est..

Mieux exploiter pour mieux diriger où mieux diriger pour mieux exploiter ?

Écrit par : Cercalmon | 22/12/2005

Que c'est joli comme fable.
J'ai une conception identique du role du manager (Animateur, Formateur, Gestionnaire)
Qui ne doit pas etre partagée par beaucoup de dirigeants encore. Ni par les Rh d'ailleurs.
Que de travail a faire pour vous , createur(s) de liens sociaux.
Au fait .. si vous connaissez un manager en agroalimentaire cherchant une telle personne, faites moi signe!!
Merci

Écrit par : Le Concombre Masqué | 01/01/2006

Quel dommage que F. Mantione ait cessé d'écrire sur son blog.........
Peut-être que la manière dont "Mon petit observatoire du recrutement" a orthographié son nom lui a déplu :-))

Qui ne connait pas Florian Mantione?????? Pas Florent, pas Mentione avec un e.... Bien qu'écrit de cette manière, ce soit joli aussi.

Écrit par : Marie | 11/01/2006

Les commentaires sont fermés.