Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2006

Un comportement peu commerçant

Comme j’avais vu dans un journal des commentaires flatteurs sur un restaurant de la Place Laissac à Montpellier spécialisé dans les tapas, j’y suis allé avec un ami vendredi 20 janvier vers 13h.
Dans la salle, seules deux tables étaient occupées par deux couples. Nous commandons une formule tapas chacun pour 10€ par personne et je demande une carafe d’eau. La serveuse (ou la patronne ?) me dit alors : vous voulez de l’eau gazeuse ou de l’eau minérale plate ? Je lui répète que je souhaite juste une carafe d’eau. Et elle me répond quelle ne sert pas de carafe d’eau. Je lui fais remarquer gentiment que c’est illégal et qu’elle n’a pas le droit de me refuser de l’eau, surtout si je commande à déjeuner. Et elle me fait cette remarque surprenante : mais Monsieur, nous sommes un bar, pas un restaurant ! Je lui réponds calmement que je doute de la véracité de cette subtilité et que de toute façon avant d’être un bar elle est une commerçante. Elle me répète qu’elle ne veut pas me servir de carafe d’eau. Je lui dis que dans ces conditions je préfère partir et que je porterai plainte. Sans se démonter, elle retire les couverts qu’elle avait installés…
Je trouve ce comportement inadmissible. Il dessert les restaurateurs montpelliérains qui sont pour la plupart des professionnels et je n’ose imaginer ce que doivent penser nos amis touristes quand ils sont confrontés à une telle attitude.
Je viens de déposer plainte auprès de la Direction Régionale de la Concurrence Consommation et Répression des Fraudes dès l’instant où le procédé est illégal et vais dénoncer auprès du syndicat des restaurateurs ce genre d’agissement anti-commercial.



PS Après vérification sur l'annuaire papier des pages jaunes je constate que cette Bodega a mis un encart publicitaire dans la rubrique "Restaurants" et qu'elle ne figure pas dans la rubrique "cafés, bars, brasserie"... CQFD

Commentaires

Je pense que vous avez eu la bonne réaction en quittant la table.

Face à ce manque de professionnalisme, pas étonnant que le restaurant soit vide. La concurrence doit d'ailleurs s'en réjouir !

Mais plutôt que de "démissionner" face au manque d'arguments de la serveuse, pourquoi ne l'avez-vous pas orienté vers l'un de vos bouquins ou l'une de vos formations ? Outre le fait que cela vous aurez rapporté quelques centaines d'euros, cela vous aurait également permis d'aider cette personne, ainsi que son établissement, à considérer les choses d'une autre manière... Si bien sûr ils avaient accepté !

Écrit par : Jérôme BERNARD | 26/01/2006

je ne ferai pas de commentaire sur cette affaire privée, l'occasion de ramener le débat sur l'emploi par deux articles forts bien faits :

les qualités du personnel de restauration :
http://technoresto.org/tr/personnel/index.html

la carte du restaurant : contraintes légales et enjeux
http://technoresto.org/tr/carte/index.html

bon appétit :)

Écrit par : Oliviegntchik | 26/01/2006

Ce que je trouve encore plus dommage, c'est que dans un tel établissement, le "touriste", qui ne connait pas forcement ce "droit à la carafe d'eau" va d'emblé être privé du droit de choisir.

D'autant plus dommage, que en plus de la possibilité d'économie (et encore, souvent la carafe accompagne le vin pendant le repas), pour moi, elle symbolise aussi un peu la "culture de table à la Française" - et indispensable, si on veut "boire avec modération".

Écrit par : Iris | 26/01/2006

J'ai bien lu, bien compris, je trouve inacceptable
qu'on refuse de l'eau, qu'on oblige à une table
encore de payer, pour écouler des stocks.
Mais je vous sens bien, être un homme de pouvoir
qui n'hésitera pas face aux rapports de force
à prendre homme de loi, à dire haut : tu vas voir !
pour avoir été humilié (?) devant l'autre.
Et votre ressenti, est-il lui acceptable ?
Ou bien démesuré pour de la bonne eau de table ?
Comment était-elle qui ne vous connait pas
peut-être malade, dans sa tête, qui saura ?
Si vous même n'avez pas voulu lever le voile
vous-mêmeu créateure de liien social...

Un peu d'humour, peut-être, ou... sur une pancarte
"Mieux vaut pas boire ici il n'y a pas d'eau plate
pas d'amuse-gueule, qu'une femme scélérate"...

Écrit par : gene | 26/01/2006

Bien Olivier pour les liens.

Si tous les restaurateurs pouvaient les télécharger !

Écrit par : Jérôme BERNARD | 26/01/2006

Bonjour,

J'ai eu l'occasion d'assister à la conférence organisée hier soir par Cap SUD-OUEST à l'ESC PAU.

Peu-être aurons-nous l'occasion d'échanger sur le thème via mon blog ... ?

Écrit par : christophe blazquez | 28/01/2006

Petit conseil de jeune pour avoir une carafe d'eau, sans rien demander (ou presque): commander un pastis.
Le bar impliqué dans cette affaire aquatique sert parfois lorsqu'on commande ceci, en plus de la carafe d'eau et du pastis, des tortillas avec du très bon guacamole.

Écrit par : cut-low | 28/01/2006

J'ai accompagné des gropes en Belgique où là, on ne sert pas d'eau en carafe. Cela a été très mal perçus par mes touristes français. C'est une spécificité française, exigeons-le en France effectivement mais à l'étranger, nous ne pouvons pas l'exiger. A Bruxelles, mes touristes ont été très mécontents de payer une quart de vin 12 euros. Ils n'avaient pas demandé le prix avant de commander (et pas de cartes indiquant les prix) Pour cela, la France est un peu mieux lotie!

Écrit par : merise | 10/02/2006

Je suis heureuse qu'enfin qu'elqu'un ose porter en justice de tels comportements, il m'était arrivé le mm genre de problème en AVIGNON dans un petit resto sur la place contigüe au Palais, mais comme ma fille alors agée de 12 ans ne voulait pas boire de vin, nous avons du céder et acheter une bouteille d'eau, car même les enfants n'avaient pas droit à une carfe d'eau !!

Écrit par : Soezic | 24/02/2006

en tout cas, aprés tous ces commentaires, ma sortie prévue dans ce bouic-bouic tombe à l'eau.

Écrit par : pierrot le zygo | 25/02/2006

ce que je cherchais, merci

Écrit par : Jistepiex | 29/05/2012

Les commentaires sont fermés.