Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2007

Soulages

Hier, j’ai visité le Musée Fabre à Montpellier avec un groupe de chefs d’entreprise. Et nous avons surtout admiré les œuvres de Soulages.
Vous connaissez Soulages. C’est le spécialiste du noir. Mais pas n’importe quel noir. Le noir noir, le noir profond, le noir obscur, le noir qui se joue de la lumière, le noir qui éclate de brillance, le noir qui se fait tout petit, le noir qui est énorme, le noir en bandes, le noir vertical, le noir horizontal.
Fermez les yeux devant une toile de Soulages puis ouvrez les. Le noir a changé. Ou peut-être vous. Mais peu importe, ce qui est important, c’est le changement. Le changement du noir qui redevient noir. Quittez la toile et revenez la revoir. Ce n’est plus le même noir que vous reverrez.
Les toiles sont ruptures. Il y a un avant le noir et un après le noir. L’éclairage spécial organisé autours de ces noirs donne une musicalité silencieuse. La toile se déguste. On la lit, on l’écoute, on la touche virtuellement. La peinture se détache de la toile. Elle vient au devant de vous, elle danse sous vos yeux ébahis, elle chante une douce mélodie.
Et devant ce tintamarre de couleurs, vous vous sentez petit.
C’est de l’art. Respect.

Commentaires

M. MANTIONE, je comprends votre réaction suite à cette visite mais vous qui êtes spécialiste en relations humaines je suis étonné que vous ne vous soyez pas aperçu que cette peinture n'interesse que les " cadres " !!!
Le fait de vous répondre me " soulage(s) "déjà

Écrit par : Guy CHOLET | 11/02/2007

Bravo pour cet humour empreint de dérision...
Vous auriez pu rappeler que la Mairie de Montpellier a payé "plein pot" 2 toiles de Soulages puis en a reçu gratuitement un grand nombre. Afin de faire monter artificiellement la cote ?...

Écrit par : Jean de Marseille | 11/02/2007

Florian bonjour, Déjà 2 réaction à ton "impression" sur Soulages, l'une fait de l'humour et l'autre te remercie de ton humour. Pour ma part je ne vois dans Soulages aucun pretexte à faire de l'humour, que ce soit sa cote (élévée), le nombre de ses oeuves(presque une production industrielle) , ou la surface en lumière que GF (le visionnaire) lui a offert dans ce musée. J'ai moi aussi visité ce même soir ce splendide musée magnifiquement restauré, et j'ai "découvert" Soulages grâce à notre superbe guide qui a su me faitre "entrer dans sa lumière" et y voir ce blanc qu'il veux en fait nous offrir. As tu vu la neige en philigramme de ces étendues de noir, elle resplendie, elle est lumineuse comme juste déposée sur un champ et dont on cherche à l'apercevoir au travers de quelques trons d'arbres pétris dans le froid de l'hiver. Oui c'est très beau, alors merci et bravo l'artiste. Pierre MONNIER

Écrit par : MONNIER Pierre | 12/02/2007

Les commentaires sont fermés.