Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/04/2007

Claude VIALLAT, le non peintre

Connaissez-vous Claude VIALLAT ? Il dit qu’il est peintre et expose actuellement à la Galerie Trintignan à Montpellier.
En fait, ce n’est pas un peintre. C’est un magicien de la peinture.
Depuis des années, il peint une forme, que dis-je, LA forme. Des noires, des roses, des jaunes, des vertes… Par paquet de deux, de trois, de quatre… Sur des tableaux suspendus verticalement et horizontalement… Sur des toiles, sur du papier, sur des affiches, sur du tissu… Petit format, grand format…
On croit qu’il s’agit de la même forme, et on se trompe.
Tout l’art de Viallat consiste à créer une nouvelle forme sur chaque œuvre.
Sa peinture est une répétition d’une chose différente. Il refait toujours la même chose mais différemment.
Il ne crée pas, il se répète.
Il ne se copie pas, il innove en permanence.
Il déborde de la même imagination qui lui permet de dupliquer à l’infini la même chose. Mais ce n’est pas la même chose. C’est une chose différente qui est identiquement semblable à la précédente.
Je l’imagine le matin, à son lever, se dire « tiens, qu’est-ce que je vais peindre aujourd’hui ? »
Je le vois réfléchir, hésiter, prendre du recul devant sa toile, penser aux milliers de formes qu’il a reproduites, penser à celui qui va acquérir son œuvre et qui attend une forme, LA forme.
Il pense aux musées qui accrochent ses œuvres, il pense aux collectionneurs satisfaits et fiers de posséder ses œuvres, il pense aux élèves des Beaux Arts qui étudient son travail. Il hésite encore une fois et se décide enfin.
« Je vais créer une nouvelle forme, la même nouvelle forme mais différente ».
La création de l’art mérite le respect. L’art de la création aussi.
L’affichette coûte 5 euros.

Les commentaires sont fermés.