Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/09/2009

Le manager, la compétition et l’émulation


Notre système libéral est basé sur une idée forte : grâce à la concurrence, ne demeurent que les plus forts.
Et notre éducation, notre formation, nos projets s’appuient sur cette même idée forte : sois le premier mon fils, sois le meilleur, gagne. Gagne des bons points, une bonne note, une médaille en chocolat, une promotion, une augmentation, la légion d’honneur…
La notion de concours illustre bien notre système et tout le monde l’accepte comme une évidence. Y compris les éliminés, les laissés pour compte.

Et si l’on s’interrogeait sur les ravages que produit ce système ?
Et si l’on s’interrogeait sur le gâchis, sur la démotivation, sur l’abandon, sur les démissions.

Dans l’entreprise, notre système produit une société en miniature et les effets sont augmentés.
Le stress lié à la peur de mal faire, à la peur d’être éliminé, peut paralyser certains salariés…
Les blessures narcissiques, apparaissant en comparant les résultats avec les objectifs, peuvent devenir des plaies béantes…

Le rôle du manager est de bien expliquer la différence entre la compétition et l’émulation.

Dans une compétition il n’y a qu’un vainqueur. Et il est hors de question d’introduire une quelconque compétition entre différents salariés, qu’ils soient commerciaux, productifs ou chauffeurs-livreurs.
La compétition existe entre entreprises et il faut que notre entreprise soit meilleure que les autres, ou tout au moins, fasse partie des meilleurs.

En revanche, au sein de l’entreprise, doit exister un sentiment d’émulation, ce sentiment qui pousse à faire aussi bien ou mieux que les autres.
Et c’est au manager à entretenir cette notion de surpassement, car en interne, il vaut mieux se surpasser que dépasser les autres.

Ainsi, grâce à l’émulation, 1+1 fera 3 et, ensemble, l’entreprise pourra gagner…

13:40 Publié dans Management | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Bonjour,

Quelle joie de lire de tels propos!! Je serais très heureuse de pouvoir vous rencontrer, sachant que je suis en recherche de poste et j'aurais besoin de m'entretenir avec quelqu'un qui sache VRAIMENT ce que Manager veut dire!!

Merci encore pour la diffusion de votre message.

Elodie Labrousse-Guerrey

Écrit par : labrousse-Guerrey | 02/11/2009

1 + 1 = 3, j'aime beaucoup. Finalement pas si simple.
Une image : deux cercles qui se rejoignent et le troisième existe

Écrit par : Lania | 12/11/2009

Bonjour,
Si l'égrégore se fait ressentir dans des moments précis et dans certains endroits, je pense qu'il est beaucoup plus difficile de le trouver dans le milieu professionnel.
Pourtant, si chacun apportait sa pierre ...

Cordialement/jpz

Écrit par : Jean-Pierre ZUNINO | 03/09/2010

Il est difficile d’imaginer un monde sans compétition.
Et même dans les organisations où l’on devrait progresser tous ensemble, où le plus ancien aide le nouveau à réussir, où il ne devrait pas y avoir d’enjeu de pouvoir, on retrouve une certaine course aux honneurs, à la satisfaction des ego…
Etre soi, devenir meilleur, repousser ses limites, devrait suffire pour donner du sens à sa propre vie. Nul besoin de se confronter aux autres.
Etre un éternel apprenti et parcourir son chemin : voilà un bel objectif.

Écrit par : Florian MANTIONE | 04/09/2010

Les commentaires sont fermés.