Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2014

Ode à un bel été

 

Et voici que le bel été s'installe dans sa saison

Permettant du repos d'aborder l'horizon

Tout en ouvrant la voie à de neuves réflexions

Pour d'une pause et de repos caresser l'ambition.

 

C'est là le temps propice à de nouveaux engagements

Qu'il convient de s'efforcer de respecter absolument

Pour se sculpter, avec ferveur, une rentrée tout en élans

Vers des horizons neufs dont je suis grand partisan.

 

Cet été va me permettre de franchir cette étape

Qui d'une vie trépidante permettra que je m'échappe

Pour rejoindre les rivages d'une existence équilibrée,

Faite de petits plaisirs toujours finement calibrés.

 

Ainsi m'efforcerai-je de vivre dans le présent

En laissant l'avenir jouer les artisans

D'un futur que je perçois comme un long cheminement

A parcourir, pas à pas, et à savourer pleinement.

 

Ainsi parsèmerai-je cette nouvelle étape

De plus de réflexion, afin  que ne m'échappe

Ni la quête d'une sagesse, ni le culte de la tolérance,

Afin de prodiguer à l'autre du respect en abondance.

 

Sans retour en attendre, je tâcherai mon prochain d'aider,

L'offense de pardonner toujours je m'évertuerai,

L'empathie, jour après jour, je pratiquerai

Afin de vivre en sagesse, en force et en beauté...

 

Tous mes souhaits pour un bien bel été...

18:29 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)

30/07/2006

pour les 3 ans de Carla, ma petite- fille

Demeure au fond du cœur une enfant éternelle
Toujours à la recherche de sensations nouvelles.
Rends grâce à tes parents, sois digne de leur amour,
Fais qu'ils soient fiers de toi, et cela pour toujours.

Apprends avec la tête, mais surtout par le cœur.
Transmets, transmets toujours, à tes frères et sœurs
Tout le sens positif d'une vie de gente dame
Qui saura cultiver une saine grandeur d'âme.

Plutôt que spectatrice, de ta vie sois actrice.
Evite de céder à tous les bas caprices
Mais tâche de t'engager, forte comme un rocher,
Dans les plus excitants, passionnants des projets.

Partage ce que tu aimes avec ceux que tu aimes,
Sans aucun bas calcul ni sombre stratagème.
Apprend l'art de faillir, cultive celui d'oser
Et garde-toi en tout du risque d'abuser.

Adopte sans répit un grand sens de l'humour
Et fais-t'en une loi tout au long du parcours
D'une vie où toujours, sans te prendre au sérieux
Tu développeras un naturel curieux.

Lis, écris, voyage, va de par le monde,
Emplis-toi des bienfaits qui se trouvent à la ronde
Et fais-en profiter, par générosité
La famille qu'entre-temps tu auras su créer.

Penche-toi sur les arts, cultive ton esprit.
De toute connaissance aiguise ton appétit.
Hâte-toi lentement de devenir toi-même
Pour t'offrir en présent à tous ceux que tu aimes.

18:23 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : poésie

15/12/2005

LE LION ET LE LIONCEAU

Je suis, affirme le lion, le roi des animaux.
Sous ma coupe se tiennent rapaces et agneaux.

Maître de la savane, du haut de ma crinière,
De la race des seigneurs, je suis à ma manière.

Je veille, sans faillir, au bien de mes sujets
Qui me doivent, en retour, allégeance et respect.

Les lionnes je courtise, les panthères ne dédaigne,
Car, en toute équité, et pour que l’ordre règne,
Il convient qu’en tout lieu, et à chaque moment,
J’évite à mes sujets le moindre des tourments.

Ma tanière est spacieuse, ouverte au visiteur,
Accueillante au mendiant, fermée au profiteur,
Et si, par hasard, un importun venait,
Il serait éconduit, derechef, sans délai.

Lors qu’un fier lionceau un jour lui contestait
Plutôt sa vie facile que son autorité,
Il répondit, très vif, sans mollir ni attendre :
Si je suis le plus fort, c’est pour mieux vous défendre !

Fougueux et généreux, le prétendant rival,
Non content de son fait, et sans penser à mal,
Rétorqua, mot pour mot, en somme bon apôtre :
Mieux vaut servir les autres, que se servir des autres !

14:05 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : poésie